Les 3e rencontres Tuishou Interstyles

Reportées en mai 2022

      

E-TUISHOU INTERSTYLES le samedi 8 mai !

« HUA JING » ou transformer l’énergie, c’est ainsi qu’après considération de la situation sanitaire, le Comité de pilotage des rencontres Tuishou Interstyles programmées les 8 et 9 mai à Bordeaux a décidé, en concertation avec les animateurs, d’annuler l’événement physique et de le transformer en un RV à distance accessible le samedi 8 mai pour toutes et tous.

Aussi, 4 animateurs (ou 5 à confirmer)  vous proposeront chacun une pratique d’une heure et quart, sur le thème des ateliers initialement prévus avec des exercices en solo et démontrés ponctuellement avec un partenaire.
Que vous soyez seul à suivre un, deux ou la totalité des ateliers, chaque intervenant  vous proposera de nombreux exercices et approches singulières valorisant l’intérêt d’une pratique personnelle en TUISHOU.

S’entraîner, s’exercer régulièrement et seul à écouter ses mouvements de l’amplitude à l’infime, être attentif  aux spirales, à puiser dans le TUISHOU pour nourrir les applications martiales, à éprouver un profond relâchement du corps, à percevoir le plein-vide dans le déroulé des pas et bien d’autres découvertes en visualisant la poussée d’un  partenaire vous aideront à ne faire qu’un  avec lui  lorsque, physiquement, vous « jouerez » le TUISHOU à deux.
Mais vous pourrez aussi observer certains des exercices proposés démontrés avec un partenaire et les reproduire dans l’instant ou ultérieurement avec un  complice du TUISHOU.

Les organisateurs et enseignants engagés  dans cette aventure depuis des mois, espèrent emporter votre adhésion et vous retrouver nombreux pour la réussite de cet « e évènement » !
Inscription en ligne et dans tous les cas, RV au Printemps 2022 pour un WE de TUISHOU à Bordeaux !

A propos du Tuishou

Le Tuishou ou « poussée des mains » ou « mains collantes » est surtout connu dans les Arts Martiaux Internes (Neijia). Partie essentielle du Taiji Quan, il est aussi pratiqué dans le Yi Quan et le Bagua Zang. On le retrouve également dans les Arts Martiaux Chinois Externes (Weijia) comme le Shuai Jiao, le Wingchun (chisao) et certains styles de Kung Fu Wushu (Saolim Kung Fu).

Son principe majeur est de cultiver l’extrême détente musculaire (song) pour accueillir (jiejin), transformer (huajin) et retourner (fajin) la force donnée par le partenaire, que ce soit à pas fixes ou à pas mobiles.
Chaque style de Taiji Quan est riche de nombreux Tuishou d’école. Ils permettent de découvrir les bases du Tuishou grâce à une structure bien charpentée d’exercices pour affiner au fil des années la sensibilité dans l’écoute du partenaire (dingjin).

La multiplicité des techniques utilisées se développe autour des huit potentiels Peng (parer), Lu (dévier, tirer), An (pousser), Ji (presser), Cai (cueillir, saisir, tirer vers le bas, trancher), Lie (fendre, séparer, tordre), Zhou (coup de coude) et Kao (coup d’épaule).
La compétition de Tuishou permet d’éprouver la difficulté du principe du « moindre effort pour un effet suffisant voir maximum » dans un cadre de règles contraintes, sur un temps imparti. Il permet aux pratiquants d’Arts Martiaux Chinois d’origine différente de se rencontrer.
Enfin, le Tuishou libre, basé sur le principe avancé plus haut, permet à des pratiquants d’arts martiaux de toute origine de pratiquer ensemble et d’échanger. L’engagement dans la rencontre avec le partenaire avec l’esprit courtois et la main franche peut se décliner à pas fixes ou à pas mobiles, avec poussée, tirer par levier, projections, balayage, entraînement au sol avec jambe barrage selon des conventions établies. Les interprétations sont multiples selon les pays, fédérations ou écoles.
Ce « langage universel » utilisé avec le corps peut se pratiquer avec des enfants, des adultes valides et handicapés ou des pratiquants du « quatrième âge ». Il suffit de l’adapter avec créativité et il devient ainsi un outil de socialisation remarquable grâce au toucher souple bienveillant. En Asie et de plus en plus, en Occident, il n’est pas rare de voir des pratiquants « jouer » au Tuishou dans les parcs. Le Tuishou permet ainsi d’œuvrer toujours plus dans la détente, en réunissant de nombreux passionnés d’Arts Martiaux.

 

Les intervenants

Fadila ARABAT-ZIANE
(Chen)

Christophe LEPHAY
(Yangjia Michuan)

Rodolphe POLLET
(Chen)

Jean-Jacques SAGOT
(Styles Sun & Wu Hao)

 

L’inscription est obligatoire


Vous serez redirigé vers le site Helloasso pour le paiement par carte bleue.

Tarifs par atelier :

Licenciés FAEMC : 3€
Licenciés partenaires : 4€
Autres : 5€

 

Horaires des ateliers :

9h-10h15 : Christophe LEPHAY
10h45-12h : Fadila ARABAT-ZIANE
14h-15h15 : Jean-Jacques SAGOT
15h30-16h45 : Rodolphe POLLET

 

 

close

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières informations régionales